Aller au contenu principal

Dernière mise à jour :

DOCCONFRER.GIF

Tenues des Royés de Notre Dame du Saint Cordon de Valenciennes au Moyen-Âge

Origine: Dès l'an 1012, les valenciennois constituèrent pour garde à leur reine, ainsi qu'au précieux lien jeté par elle, entre ciel et terre, La Confrérie des Royés, ainsi nommés de par leur robe dont la moitié était toute ample et l'autre rayée de diverses bandes de haut en bas. Ce costume changea aux XVIe et XVIIIe siècles, mais sous ces aspects variables, les Royés devaient se montrer toujours fidèles à entourer Notre dame du Saint Cordon. ils se distinguent seulement de leurs anciens ancêtres par le port d'un bâton terminé par un bouquet de buis, et d'un brassard rayé bleu et blanc Enfin aux confraternités des Royés et des Damoiseaux vint s'adjoindre la Confrérie de Notre dame du Saint Cordon elle comprenait une multitude de personnes qui désiraient avoir part aux faveurs spirituelles attachées aux associations des Royés et des Damoiseaux, et mériter plus spécialement la protection de Marie.

Les confréries : Elles ne formaient qu'un seul corps tendant au même but: l'honneur et la garde du Saint Cordon.Le miracle de Notre Dame du Saint Cordon, le 8 septembre de l’an 1008, délivrant sa bonne ville de Valenciennes du terrible fléau de la peste, avait laissé dans la population un immense et extraordinaire souffle de foi, de piété et de dévotion à la vierge Marie. Une procession spontanée avait alors pris naissance, et parcourait le chemin tracé par le filet miraculeux qui avait entouré la ville, la protégeant ainsi du terrible mal.

Dès l’an 1009, le Magistrat s’engagea par vœu à réitérer cette procession tous les ans à pareil jour qui est celui de la fête de la nativité de la Vierge Marie. La confrérie des Royés de Notre Dame du Saint Cordon était née, elle allait depuis près de mille ans et toujours plus vivifiante à ce jour, perpétuer le vœu fait à Marie, notre Sainte Mère de l’honorer tout spécialement chaque année.

Elle est définitivement organisée en l’an 1012 et le nom de Royé vint du costume primitif qu’ils adoptèrent alors. Il consistait en une robe dont : «la moitié était toute ample et l’autre billebarrée et rayée de diverses bandes de haut en bas». Les temps passèrent et en 1540, les Royés choisirent comme costume de cérémonie, la robe de drap avec dans le sens de la longueur une large raie de diverses nuances. Enfin au XVIIIe siècle, ils portaient une robe noire, bordée de haut en bas d’un galon aurore, avec un large ruban bleu posé en écharpe.

De nos jours, ils portent en général sur un pantalon clair, une veste foncée, chemise blanche ou bleue ou encore blanche rayée de fines rayures bleues et, depuis septembre 2001, une cravate rayée en biais bleu marine et or avec l’écusson de Notre Dame du Saint Cordon. L’insigne de Notre Dame sur un galon bleu ciel bordé de blanc frangé de couleur or est au revers de veste et dans leur service auprès de Marie, un brassard rayé bleu et blanc au bras gauche.

Leur principale fonction est d’assurer les déplacements de la statue de la Vierge Marie et tout spécialement lors du tour Saint Cordon.