Aller au contenu principal

Dernière mise à jour :

C'est officiel, la direction régionale des affaires culturelles du Nord-Pas-de-Calais a donné un avis favorable à la protection au titre des monuments historiques à la Basilique Notre Dame du Saint-Cordon de Valenciennes. (Cf. La Voix du Nord, dimanche 27 novembre 2011)

L'édifice néogothique construit de 1852 à 1864 était inscrit à l'inventaire supplémentaire des bâtiments historiques depuis 1996.

Cet avis positif permet au préfet de région de proposer au ministère de la culture le classement. Celui-ci ne pourra statuer qu'après avoir recueilli l'avis de la commission nationale des monuments historiques qui devrait se réunir en février 2012.

En attendant, une réunion d'information , à l'initiative de la mairie, est prévue en janvier 2012 avec M. l'adjoint aux travaux et services de la ville, M le recteur de la Basilique, Mgr Denis Lecompte, et l'association pour la restauration de la Basilique, afin de donner communication sur l'état de la procédure:rapport définitif de l'expert pour la réparation des désordres de la première tranche des travaux et le rapport provisoire de l'expert principal sur le fond du dossier.

Compte-rendu AG 2011

Compte rendu de l’assemblée générale de l’association pour la restauration de la basilique Notre Dame le samedi 5 novembre 2011 Le Secrétaire Jean Gabriel Leclercq étant souffrant, les notes sont prises par Alain Cybertowicz Excusés : Jean-Luc Bouvier, Jean-Gabriel Leclercq, Jean Poncet Le Président Alexandre Bonduelle fait d’abord l’appel traditionnel à cotisation. Il demande ensuite l’approbation du compte rendu de l’assemblée générale extraordinaire du 20 novembre 2010. Cette approbation est faite à l’unanimité des membres présents.

Le Président fait ensuite son rapport moral : Il y a eu peu d’actions depuis un an étant donné l’absence de travaux. De plus il fait état de l’inquiétude des membres de l’association et plus largement des valenciennois devant, entre autres constats, la dégradation des travaux pourtant récents de pose d’enduits sur le clocher. La vente de la publication sur le vitrail des Ursulines donne le résultat suivant : 56 exemplaires ont été vendus au Furet, 50 par Alain Cybertowicz auprès de ses connaissances et lors du Tour du Saint Cordon, 20 à l’offrandrie et 6 à l’espace Bertholin, ce qui donne une recette de 1135,20 euros pour 132 ventes, alors qu’il y a eu 700 exemplaires imprimés pour un coup de 3144,96 euros.

Alain Cybertowicz qui est le directeur de cette publication suggère, comme il l’a fait lui-même, que chacun des membres présents achète au moins 5 exemplaires pour les vendre dans son entourage afin d’accélérer la rentrée de fonds.

L’association a participé au forum des associations et de nombreuses personnes se sont arrêtées au stand pour encourager l’action. Patrick Roussiès nous parle du contexte contentieux des travaux sur la basilique. Monsieur le Maire a demandé la destitution de l’expert précédent et le Tribunal a accepté cette destitution. Ce même tribunal a nommé à la place deux nouveaux experts : un sur le fond pour remplacer le précédent et un autre pour examiner les travaux urgents nécessaires ; ce dernier a suggéré que les entreprises participent à l’expertise. Le rapport définitif de cette expertise devrait être rendu en décembre et les travaux d’urgence pourraient alors reprendre en 2012.

Le recteur de la Basilique, Denis Lecompte, nous informe que Monsieur le Sous Préfet a fait venir deux experts de Paris qui ont trouvé que la basilique méritait un classement étant donné la qualité de sa construction. La Ville a donc demandé officiellement ce classement et la décision sera prise courant 2012. A noter que d’habitude c’est la commune qui demande un classement, alors que dans notre cas c’est l’État qui demande à la Ville de solliciter le classement. Bruno Strangis nous rassure en disant que l’orgue fonctionne encore mais qu’il faudra le démonter pour le nettoyer et faire quelques réparations.

Le Trésorier fait ensuite son rapport : Les recettes se montent à 2232,99 euros dont 1500 euros de subvention de la Ville, et les dépenses à 3447,23 euros dont 3144,96 pour la publication sur le vitrail des Ursulines. A noter que Jean Luc Bouvier qui comptabilise les dons sur un compte à part a reçu 1515 euros depuis un an. Quitus est donné au Trésorier pour son bilan.

Dans les questions diverses : Aude Sugaï demande à ce que l’on puisse rentrer au plus vite dans la basilique, tout au moins dans le transept et dans le chœur, afin de protéger le mobilier et de commencer le nettoyage.

Patrick Roussiès suggère de créer un événement pour marquer la reprise des travaux afin de relancer les dons, mais aussi qu’un dialogue existe entre l’association et la ville, notamment entre le président de l’association, le recteur et le directeur général des services ainsi que l’adjoint aux travaux; c’est en tout cas une demande pressante de l’association.

Le curé doyen Bruno Feillet rappelle que Valérie Létard a fait un don de 10000 euros en temps que Sénateur sur sa réserve parlementaire pour la pose d’un panneau sur l’autoroute annonçant la Basilique et demande où l’on en est: P. Roussiès se renseignera.

Le recteur de la Basilique Denis Lecompte fait remarquer que la façade de la basilique n’a aucun repère Marial et qu’il serait peut-être opportun d’y réfléchir.