Aller au contenu principal

Dernière mise à jour :

Compte rendu

Publié le 04 décembre 2019

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 30 NOVEMBRE 2019

Le président de notre association Alexandre Bonduelle rappelle les points de cette assemblée générale : la présentation des travaux réalisés aux cours de l'année 2019 et les perspectives pour 2020 ainsi que le renouvellement du conseil d'administration et conséquemment du bureau.

En l'absence de Mr René Delcourt, trésorier de l'association, le secrétaire Mr Jean-Gabriel Leclercq se charge de la rituelle perception des cotisations.

A. Bonduelle remercie les participants, notamment Mr Daniel Cappelle, Conseiller municipal délégué au patrimoine, représentant la municipalité, pour sa fidélité aux assemblées générales et excuse Mme Aude Bellenger-Sugaï, administratrice.

A. Bonduelle propose de donner d’emblée la parole à Mr Daniel Cappelle.

M. D. Cappelle présente les excuses de Mr Laurent Degallaix, maire de Valenciennes, pour son absence.

D. Cappelle explique ensuite que la fin de l'année 2019 voit l’achèvement de la mise en sécurité de la première travée de la nef et la restauration des orgues et rappelle l'historique des évènements

Premier point abordé, la première travée de la nef et la sécurisation du clocher

Fin 2016, il fut constaté un affaissement de la voûte de la première travée, désordre consécutif au sinistre de 2007 (basculement du clocher).

En Octobre 2018, des travaux d'urgence ne nécessitant donc pas d'appel d'offres sont engagés.

Mr François Bisman, architecte du patrimoine, accepte la mission de maître d'œuvre.

Le devis de ces travaux s'établit à 678 000 € TTC. Ils induisent des travaux de charpente, de sculpture, vitraux, génie civil.

En détail, déconstruction de la voûte avec sauvegarde de certaines pierres et choix d'une pierre compatible avec celles existantes, dépose des vitraux, reconstruction de la voûte de la première travée ainsi que celle des verrières, remise en place des vitraux avec ajout de nouvelles pièces identiques aux précédentes.

Les travaux se sont achevés en Septembre 2019. Une visite très restreinte des travaux a d'ailleurs été possible lors des journées du patrimoine, rencontrant un vif succès.

Il a été décidé que la nef ne s'appuie plus sur le clocher confortant l’indépendance de ces deux éléments : à cet effet, un élément métallique a été ajouté à la nef.

Suite à l'incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, une préconisation supplémentaire a été requise, la structure métallique d’appui devant être recouverte d'une peinture spéciale.

Depuis, le nettoyage intérieur de la basilique est en cours avec aussi la pose de cages de captage des pigeons.Il a été récemment constaté la chute d'un vitrail.

Il est à noter que le démontage des échafaudages extérieurs et intérieurs qui sécurisaient la basilique depuis 2007 libère un budget conséquent ; leur location s'élevait en effet à 145 000 € par an.

Deuxième point abordé, les orgues

Au cours de l'année 2019, leur restauration est menée à bien pour se terminer fin Novembre 2019.

La facture du démontage et de la remise en état est de 441 000 € HT. L'enclos qui accueille l'orgue de tribune est préservé et surtout son support métallique n'a pas été déplacé.

La question du remontage demeure en suspens. Le seul remontage ne suffit pas, il importe en effet d’accorder l'instrument dans une acoustique stabilisée, c'est à dire dans un environnement le plus proche possible des conditions futures d'utilisation de la basilique.

Dans l'hypothèse d’un remontage différé, la ville s'emploie actuellement à récupérer tous les éléments techniques nécessaires au cas où les facteurs d'orgue ayant participé à la restauration ne seraient plus en activité.

L'orgue est actuellement réparti dans 4 lieux, la volonté est de le rapatrier dans la basilique. Il sera entreposé dans des caissons ventilés.

Détails des étapes et coûts de la restauration des orgues (tribune + chœur) :

  • Dépose de l'orgue de tribune et protection de l'orgue de chœur (132 000 €)

  • Stockage de l'orgue de tribune (55 900 €)

  • Restauration à l'identique de l'orgue de tribune (441 000 €)

A venir :

  • Remontage de l'orgue de tribune (190 000 €)

  • Restauration de l'orgue de chœur (175 000 €)

En accord avec les intervenants de la restauration Mrs Roland Galtier, technicien-conseil mandaté par la DRAC, Michel Jurine, Olivier et Stéphane Robert, facteurs d’orgues, il a été décidé de restaurer les orgues dans son état symphonique de 1902

Les travaux à prévoir :

  • Coordination avec les travaux de sécurisation de la première travée de la nef.

  • Entreposage des éléments pour libérer les espaces des facteurs d'orgue.

  • Alimentation électrique de la tribune.

  • Remontage de l'orgue.

  • Pose des tuyaux parallèlement à l'opération d'harmonisation (réglage de force et de caractère).

  • Accord des orgues lors de l'acoustique définitive de la basilique.

  • Protection globale de l'orgue de tribune

  • Travaux sur l'orgue de chœur.

Travaux à venir sur la Basilique

Les premiers travaux prévus concernent encore le clocher en vue notamment d’éliminer les problèmes d'humidité, travaux estimés à environ 1 500 000 € sur 2 ans. Ainsi, on sera revenu au point zéro, celui d’avant le lancement de la restauration et les dégâts occasionnés par celle-ci.

La restauration selon le schéma prévu en 2007 de la Basilique est estimée après actualisation dans une fourchette de 25 et 30 millions d’€ rendant nécessaire un plan de financement dans la durée.

Cette restauration se fera dans le respect de l'esprit du bâtiment, qu'il garde son intégrité.

La question de l'usage du bâtiment doit être posée, lieu de pèlerinage ou de paroisse sachant que l’édifice restera à usage cultuel tout en étant agrémenté d’un volet culturel (concerts, espace muséal…).

À la question d'une réouverture de la Basilique, avec accueil du public : elle ne pourrait avoir lieu qu'à la suite des travaux de mise hors d'eau du clocher.

Il faudra aussi que l'intérieur soit sécurisé, l'électricité rétablie, le chauffage efficace et l'accueil des personnes à mobilité réduite (PMR) réalisé.

M. D. Cappelle demande que l'association soit dans une dynamique active, qu'elle crée un événement annuel.

M. Jean Poncet rappelle que lors des journées du patrimoine nous avons organisé en collaboration avec le CSPV (que l’on remercie tout particulièrement) une exposition concernant la Basilique s’intégrant dans celle marquant le cinquantenaire de l’association de sauvegarde du patrimoine.

Une collaboration avec d'autres associations, amis du musée, amis des orgues pourrait être envisagée.

Renouvellement du conseil d'administration  

Conformément aux statuts, il est procédé au renouvellement du conseil. Les membres actuels sont renouvelés et viennent les compléter deux nouveaux membres, Messieurs Marco Cannas et Alain Cybertowicz.

Notre trésorier R. Delcourt étant absent, il est décidé de reporter la nomination officielle du bureau de l'association.







Actualités